Peut-on changer de lunettes tous les ans ?

lunettes

La Sécurité sociale a défini des règles pour le renouvellement des équipements d’optique. Ces dernières varient en fonction de l’âge de l’assuré et des circonstances conduisant au renouvellement. Focus sur les délais applicables pour remplacer vos lunettes.

 

Les délais de renouvellement pour les moins de 16 ans

Le remplacement de l’équipement d’optique peut intervenir tous les ans pour les personnes âgées de moins de 16 ans. Ce délai est de 6 mois pour les enfants de moins de 6 ans. Il s’agit de périodes de la vie où la vue est susceptible d’évoluer de manière rapide et nécessite une adaptation de la correction.

 

Un renouvellement tous les deux ans pour les plus de 16 ans

La Sécurité sociale prend en charge un seul renouvellement de lunettes dans une période de deux ans pour les adultes. Pour renouveler votre équipement d’optique, il vous faut donc attendre l’expiration de ce délai. Les mutuelles santé calquent leur remboursement de lunettes sur cette périodicité fixée par la Sécurité sociale. Cependant, des renouvellements anticipés peuvent être possibles dans certaines circonstances.

 

Les cas de renouvellement anticipé 

La Sécurité sociale prend en charge le remplacement de vos lunettes dans un délai inférieur à deux ans dans les cas suivants :

 

·       La dégradation des performances oculaires de l’équipement

L’équipement d’optique peut alors être renouvelé tous les ans pour les plus de 16 ans et sans délai pour les moins de 16 ans.

 

·       L’évolution de la vue due à certaines affections oculaires

Les principales affections permettant de renouveler ses lunettes prématurément sont le glaucome, l’hypertension intraoculaire, la dégénérescence oculaire liée à l’âge (DMLA), la cataracte évolutive, l’amblyopie. Dans ces situations, il n’y a pas de délai minimal pour procéder à un changement d’équipement optique.

 

·       L’évolution de la vue liée à certaines maladies et certains traitements

Le renouvellement de lunettes est possible si vous êtes atteint de diabète, du sida et que vous prenez certains traitements médicamenteux sur le long terme comme les corticoïdes.

 

Ces renouvellements doivent être prescrits par un ophtalmologue. Celui-ci doit mentionner les circonstances qui rendent nécessaire le remplacement des lunettes de l’assuré.

 

 

            Bon à savoir : Pas de remboursement en cas de bris ou de perte de vos lunettes

Si vous cassez vos lunettes et si vous les perdez, la Sécurité sociale et les complémentaires santé ne financeront pas leur remplacement avant l’expiration du délai de deux ans. Il peut être utile de souscrire à une assurance protégeant contre les accidents de la vie pour être indemnisé et pouvoir renouveler son équipement d’optique dans une telle situation.

 

Comment est pris en charge ce renouvellement ?

Si le renouvellement a lieu dans les délais prévus par la Sécurité sociale, vous bénéficiez du même remboursement que votre équipement d’optique précédent.

 

Si vous choisissez une monture et des verres faisant partie du panier 100 % optique, vous serez intégralement remboursé par la Sécurité sociale et votre complémentaire santé. Depuis le 1er janvier 2020, les opticiens ont l’obligation de vous proposer cette offre qui comprend :

 

  • ·       Un choix de monture dont le prix est inférieur à 30 € ;

Le professionnel doit proposer un minimum de 17 modèles de montures distincts en deux coloris pour les adultes et 10 modèles pour les enfants.

  • ·       Des verres de classe A.

Il peut, en parallèle, vous faire une autre proposition. Si vous décidez d’opter pour celle-ci, vous devrez vérifier auprès de votre mutuelle le montant du remboursement pour évaluer votre reste à charge.

 

 

Il ne faut pas hésiter à comparer les offres de mutuelle disponibles sur le marché afin de sélectionner celle qui vous proposera la meilleure protection. Cela vous sera d’une grande utilité si vous deviez opter pour des lunettes ne faisant pas partie du panier 100 % santé.

Changement de situation professionnelle : quel est l’impact sur la mutuelle santé ?
Choisir la bonne mutuelle pour son enfant