Les complémentaires santé devraient etre taxées

Les contrats solidaires et responsables taxés

Depuis des années, le gouvernement applique une politique visant à réduire ses dépenses. Le secteur de la santé n’est pas du tout épargné puisque l’Etat souhaite économiser 3 milliards d’euros sur les niches fiscales de l’assurance. Jusqu’alors exonérés de la taxe sur les conventions d’assurance, les contrats « solidaires et responsables » d’assurance-maladie devraient être imposés à hauteur de 3,5%. Les mutuelles ont d’ores et déjà prévenu : elles augmenteront leur tarif.
Le contrat « solidaire et responsable » a été mis en place en 2005 dans le but d’inciter les Français à respecter le parcours de soins. Avec cette mesure, les dépenses de santé ont été davantage maitrisées par L’Etat. Seulement, aujourd’hui 95% des Français ayant souscrit une mutuelle ont signé un contrat « solidaire et responsable », une réussite, de ce fait, l’Etat a décidé de supprimer l’avantage fiscal.

A l’heure où les Français on déjà du mal à payer leur complémentaire santé, cette dernière devrait logiquement augmenter dans les prochains mois. Ainsi, un recul des adhérents à ce type de contrat est à prévoir. Toutefois, la hausse des tarifs s’annonce mesurée et  un contrat solidaire et responsable devrait augmenter d’à peu près 18 euros par an, soit 1,5 € en plus par mois. Cette légère hausse s’accumulant aux autres hausses liées au coût de la vie n’est pas insignifiante. Au moment où tout augmente, cette taxe devrait donc avoir un impact important sur le nombre d’adhérents des complémentaires santé.

Pour mieux comprendre sa complémentaire santé
Bien choisir sa mutuelle santé